Après Îles grecques, mon amour dans lequel il racontait par touches successives sa passion pour la culture, les paysages et les habitants de la mer Egée, Philippe Lutz nous invite cette fois à le suivre sur les chemins qu’il aime parcourir le nez en l’air, ouvert à tous les possibles.

Des Vosges au mont Koronos en passant par Katmandou, il partage avec une générosité et une sensibilité rares son amour pour la marche et les rencontres, à travers des anecdotes touchantes, des souvenirs précieux, des sensations furtives et quelques pensées profondes…

Son texte est accompagné de photographies de Bernard Plossu, lui aussi marcheur passionné…

Publicités